<tr bgcolor="#872B06"> <td>&nbsp;</td> <td height="25" bgcolor="#872B06" class="menu"><div align="left">La chorale</div></td> <td height="25" bgcolor="#872B06"><img src="http://www.afrikara.com/Images/ic_chorale.gif" width="29" height="15"></td> </tr>
ACCUEIL
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
 
abosolo.com
Sport sur Afrikara
Les derniers commentaires
  LrFFPEiv : NTC26qMCzydy ( 30 Septembre 2015 13H58)
Des hermines mrniuesa0[ ou des ratsa0? ]Au vu de la taille des d hyponomeute, on comprend qu elles puissent susciter l e9meute By the way, me trai [lire la suite]
  Zaire : ( 17 Juillet 2010 12H47)
you are very good
  paternal : ( 17 Juillet 2010 12H47)
sought-after bush
  hafid : ( 14 Mai 2008 10H14)
bonjour ça va football bien
»Ajouter votre commentaire«
»Voir tous les commentaires «

Afrikara rend hommage au grand Homme qu'était Aimé Césaire. Que représentait pour vous Aimé Césaire?
L'un des pères fondateurs de la négritude
l'un des plus grands poètes du XXe siècle
un homme d'action, un militant, défenseur de l'identité nègre
un "éveilleur de conscience" de l'identité Noire
un pont entre les Antilles et la mère Afrique
l'homme politique le plus emblematique de la Martinique
Un homme debout, un Négre avec N majuscule
Autre
 

 Résultats

 Liste des sondages

2010, la Coupe du Monde enfin en Afrique : «La plus impressionnante de l’histoire» promet Thabo Mbeki 
10/07/2006

La coupe du monde 2006 se ferme sur une victoire de l’Italie sur la France aux tirs aux buts, avec le goût ambigu d’une ferveur populaire mondiale incontestable entre joies et déceptions, et les scandales du football professionnel européen, celui des matchs truqués, des arrangements illicites et immoraux entre acteurs, arbitres, …

 

 

Depuis le 15 mai 2004, l’Afrique du Sud est désignée pour organiser l’édition 2010 après que celle de 2006 ait échappé à l’Afrique en dépit des promesses faites officiellement par la Fifa et les pays européens. En adoptant en 2000 le principe d’une organisation tournante d’un continent à l’autre chaque fois, l’Afrique ne pouvait plus se voir refuser d’accueillir le sport roi de millions de spectateurs et amateurs.

 

 

Il aura tout de même fallu l’engagement personnel de Nelson Mandela, alors ancien président leader emblématique du combat anti-apartheid, prix Nobel de la paix, pour faire pencher la balance côté de Tswane. Deux ans de procédures pour toucher au but.

 

 

Le 07 juillet 2006, à Berlin en Allemagne, en marge de la coupe du monde en cours, le président sud-africain et le comité d’organisation du Mondial présentaient le logo, l’identité visuelle de la 19ème édition et grande première sur le sol africain. Le président Thabo Mbeki faisait solennellement le serment d’organiser «la coupe du monde la plus impressionnante de l’histoire», assurant que son pays la nation arc-en-ciel tiendrait cette promesse.

 

Certes l’Afrique du Sud serait fière de montrer à la face du monde sa capacité organisationnelle, logistique, sa créativité sur un projet aussi ambitieux. Son logo aux couleurs du pays, donne une image de dynamisme, de vigueur et d’unité africaine, le motif du footballeur s’enchâssant dans une carte stylisée de l’Afrique. Les neufs villes et les dix stades qui endosseront la responsabilité d’héberger l’une des plus populaires compétitions sportives mondiale sont connus, Johannesburg -deux stades-, Bloemfontein, Le Cap, Durban, Nelspruit, Polokwane, Port Elizabeth, Twane -ex Pretoria-, Rustenberg. Une fondation, la Fondation sud-africaine de football -SAFF- a été lancée en 2005 pour accueillir cet événement, elle recevra les subventions privées et publiques et participera au financement des travaux d’amélioration des équipements sportifs

 

On s’attend à ce que l’Afrique du Sud qui communiquera sur la modernité de son savoir-faire, sur sa nouvelle identité post-apartheid, fasse également de l’authenticité africaine un axe important de différenciation de sa coupe du monde, d’autant plus que la nation est plutôt dans l’abondance de cultures matérielles et immatérielles exploitables dans le cadre de ce projet. Il s’agira aussi, de profiter d’une telle opportunité pour promouvoir l’industrie locale du tourisme, de l’artisanat, de la sous-traitance des services aux partenaires historiques du Mondial, en faisant preuve d’une audace mesurée. Un ballon du Mondial sud-africain, made in Africa serait d’un grand effet sur l’industrie locale par exemple, entre autres idées.

 

Le match qu’il faudra surtout ne pas perdre sera celui des relations et contrats avec la FIFA et les sponsors aussi prestigieux que Adidas, Coca-Cola, Hyundai, Emirates, et autres firmes globales dont l’impact africain de la présence devrait pouvoir donner un coup d’accélérateur à l’économie d’Afrique australe, pour peu que des partenariats imaginatifs soient élaborés.

 

Cap sur 2010 toute !

Afrikara

Commentez cet article
  Nom*   
  E-mail :  
  Sujet :  
   
  Message*  
   
  Votre humeur  
Neutre Idée Question Etonné(e)
Trop drôle Mort(e) de rire Content(e) Clin d'oeil
Attristé(e) Pas content Triste Confus
Dubitatif Cool(e) Honteux Surpris(e)
abo

 
  Copyright © Afrikara.com . Tous droits réservés. R&eacute;alisation <a href="http://www.sakini.com" target="_blank" alt="Toute la Martinique" class="menu">SaKiNi.Com &reg;</a>