<tr bgcolor="#872B06"> <td>&nbsp;</td> <td height="25" bgcolor="#872B06" class="menu"><div align="left">La chorale</div></td> <td height="25" bgcolor="#872B06"><img src="http://www.afrikara.com/Images/ic_chorale.gif" width="29" height="15"></td> </tr>
ACCUEIL
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
 
abosolo.com
Société & Politique sur Afrikara
Les derniers commentaires
  cpihxgf xigmeup : cpihxgf xigmeup ( 15 Mars 2008 09H33)
bidzkaqu wabe onwhpmrq usrzxi ckdrbam vamifbkuz cqvftd
  kzsolmhe kovsmyupx : kzsolmhe kovsmyupx ( 29 Mai 2007 22H35)
fqrx xvietc latfgnyvm eyxhs tzpqlbhfr shrzqkvg obphav
  Charlietaf : La Traite négrière et l'Esclavage décriminalisée ( 14 Mai 2007 01H10)
Ce Mr Zemmour est pathétique ! C'est le genre de personne à dire "si vous n'aimez pas la France, quittez la!" comme un certain candidat nouvellement é [lire la suite]
  KASAKO : Trouduc ( 13 Mai 2007 12H24)
Zemmour, Bruckner et consort sont comme les ongles qui continuent de pousser sur un cadavre empaillé : Leur France aveugle, sourde, infirme, alzemeiri [lire la suite]
  TjenbeRed : Rassemblement Place de la Nation ce 10 mai à partir de 18h ( 09 Mai 2007 22H15)
Il y aura un rassemblement ce jeudi 10 mai 2007, Place de la Nation, à partir de 18h.

Comme d'habitude, ce rassemblement n'a pas pour objectif de c [lire la suite]
  Jahloser : Vrai ou Faux ( 09 Mai 2007 05H44)
Y aurait-il des choses factuellement fausses dans l'article sur la position de Dieudonné? Y a t-il des raisons de penser que la loi Taubira est menacé [lire la suite]
  RII : jalousie?? ( 09 Mai 2007 01H29)
Mais dis donc tu en as après Dieudonné toi belinga. sans lui ce combat des arrières cours serait encore entre deux personnes ou trois... donner donc [lire la suite]
»Ajouter votre commentaire«
»Voir tous les commentaires «

Afrikara rend hommage au grand Homme qu'était Aimé Césaire. Que représentait pour vous Aimé Césaire?
L'un des pères fondateurs de la négritude
l'un des plus grands poètes du XXe siècle
un homme d'action, un militant, défenseur de l'identité nègre
un "éveilleur de conscience" de l'identité Noire
un pont entre les Antilles et la mère Afrique
l'homme politique le plus emblematique de la Martinique
Un homme debout, un Négre avec N majuscule
Autre
 

 Résultats

 Liste des sondages

Un Contrat sur la Loi Taubira : La Traite négrière et l’Esclavage bientôt décriminalisés ? 
08/05/2007

L’élection haut la main d’un nouveau président de la république en France le 06 mai 2007, M. Nicolas Sarkozy, a permis à ce dernier à peine élu, de prononcer des discours mûris et propos d’apaisement, de rassemblement voulant rompre avec une image anxiogène, considérablement durcie par la campagne et les stratégies d’autorité du candidat. Paradoxalement, au milieu de cette mue du candidat au président, qui avait visiblement donné des consignes de sobriété et d’aménité à ses proches présents sur tous les médias, il a lui, fidèle à ses sorties récentes, tenu alors que rien ne l’y obligeait -officiellement du moins- à sonner une charge contre la repentance, la concurrence des mémoires. Etrange, c’est exactement l’agenda politique d’une frange d’intellectuels pour beaucoup transfuges de gauche pour la droite, Glucksmann, Finkielkraut et surtout Pascal Bruckner le père de l’anti-repentance à trous, qui dans ces mots cryptés visent clairement les activités, expressions mémorielles des Noirs relativement à la traite négrière transatlantique.

 

Il est surprenant que le tout nouveau président affiche en dehors d’enjeu réel et urgent en la matière la position des intellectuels dénommés Néo-conservateurs français, au risque d’envoyer des signes contradictoires aux électeurs et Français d’Outre-Mer et de métropole. En effet depuis 2001 la loi Taubira, a qui d’aucuns veulent faire porter tout et n’importe quoi le nuage de Tchernobyl compris, a suscité d’intenses et récurrents débats qui prouvent que sa pérennité n’est pas acquise, témoin la demande officielle faite par un groupe d’universitaires de la voir abroger. Anecdotique, le virtuel candidat à la présidentielle française, en plein tourniquet politique pathétique, l’amuseur professionnel Dieudonné avait lui aussi réclamé l’abrogation de cette loi après l’avoir longtemps revendiquée à son compte …

Comme pour éviter de laisser s’éteindre une question dont les Néo-conservateurs ont éventuellement pu faire une condition de leur ralliement [?] à la droite au pouvoir, les lance-flammes de cette idéologie du souvenir à trous, du tout-sauf-la traite négrière n’ont que rarement manqué une occasion de harceler une Christiane Taubira esseulée dans des répliques défensives, alors que les Nègres Marrants de la république se prostituaient à tout va pour des poussières de pouvoir.

 

L’émission «On n’est pas couché» du 24 février 2007 animée par Ruquier donnait une illustration de ces procès permanents faits à la loi Taubira criminalisant la traite négrière et l’esclavage transatlantique. Après des critiques immanquables concernant l’élimination de la gauche au premier tour de l’élection présidentielle de 2002, dont les assaillants Zemmour et Pollack se sont fait l’écho, critique soit dit en passant concentrée en générale sur la candidate du PRG en 2002 en omettant volontairement les autres candidats de la gauche qui obtinrent plus de voix que Christiane Taubira, ils en vinrent au fond de leur pensée, la loi du 10 mai 2001. En face de ces relais de l’idéologie de l’anti-repentance à trous, la députée de Guyane opposa et continue d’opposer une résistance intellectuelle d’élite. Mais sans véritables soutiens jusqu’à quand tiendra t-elle ?

Morceaux d’une émission choisis sélectionnés par N. Gomes Da Silva.

 

 

«On n’est pas couché» du 24 février 2007, Morceaux choisis

 

Sur la loi Taubira

 

Zemmour : Je tiens à revenir sur la loi Taubira. Je trouve que Mme Taubira est dans une ambiguïté permanente…Elle est radicale. Normalement, elle doit hériter de cet héritage politique et de sa conception de la République. Et en même temps, dans ses livres, elle ne cesse d’exalter les différences alors que justement, la république, c’est le devoir de réserve sur les différences, c’est l’assimilation républicaine. Et ça nous amène directement à sa loi Taubira. Seule l’intéresse l’histoire de l’esclavage des Noirs par les Blancs. L’histoire de l’esclavage des Noirs par les Arabes qui a commencée avant le 15èmesiècle et se terminera bien après, elle ne l’intéresse pas. Et quand on lui demande pourquoi elle dit qu’il ne faut pas monter les jeunes noirs contre les jeunes arabes dans les banlieues.

 

Taubira : Vous mélangez des tas de choses…La république dont vous parlez était la république coloniale. Moi, je viens de l’histoire coloniale. Ca ne m’empêche de reconnaître les lois de la République…Lorsque vous dites l’assimilation, vous ne savez pas ce que porte ce mot ? Vous ne savez pas que c’est une doctrine qui a éradiquée des cultures ? C’est une doctrine qui a justifié des violences considérables ! La république que je crois capable d’être forte et juste demande que l’état ignore les différences mais elles existent et l’uniformité est un fantasme !!!

 

Zemmour : Si vous reprochez à la France sans cesse sa colonisation, comment voulez vous que des jeunes enfants d’immigrés aiment ce pays ? Il faut expliquer que la France, dès le Moyen Age était un pays où l’esclavage était interdit, et ça c’était unique en Europe !

 

Taubira : C’est pour ça que c’était pratiqué après.

 

Zemmour : Pas en France, pas sur le territoire français. Si on n’idéalise pas, on n’aime pas.

 

Taubira : Je parle de toutes les périodes de traite dans mes livres. Le gouvernement a considéré qu’il ne pouvait pas mettre dans cette loi d’autres pays que la France.

 

Zemmour : Il faut dire que c’est la colonisation qui a éradiquée l’esclavage !

 

 

Une question et une observation à M. Zemmour : «Si on n’idéalise pas on n’aime pas» dit-il doctement, que n’idéaliserait-on pas le rôle de la France en 1939-45 ? Pour ce qui est de la colonisation qui aurait éradiqué l’esclavage, qu’il lui soit rappelé les conditions dans lesquelles les populations des colonies étaient déportées à l’intérieur de leurs frontières pour construire des ponts, des routes, des chemins de fer dévoreurs de vies, au profit de l’économie de traite. Il n’y a pas eu d’éradication de l’esclavage, il y a eu restructuration des servitudes, en les assignant localement au service de la métropole, sans les déporter en Amériques.

Afrikara

Commentez cet article
  Nom*   
  E-mail :  
  Sujet :  
   
  Message*  
   
  Votre humeur  
Neutre Idée Question Etonné(e)
Trop drôle Mort(e) de rire Content(e) Clin d'oeil
Attristé(e) Pas content Triste Confus
Dubitatif Cool(e) Honteux Surpris(e)
rire

 
  Copyright © Afrikara.com . Tous droits réservés. R&eacute;alisation <a href="http://www.sakini.com" target="_blank" alt="Toute la Martinique" class="menu">SaKiNi.Com &reg;</a>