<tr bgcolor="#872B06"> <td>&nbsp;</td> <td height="25" bgcolor="#872B06" class="menu"><div align="left">La chorale</div></td> <td height="25" bgcolor="#872B06"><img src="http://www.afrikara.com/Images/ic_chorale.gif" width="29" height="15"></td> </tr>
ACCUEIL
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
 
abosolo.com
Livres sur Afrikara
Achetez cet article
 
Les derniers commentaires
  OBIANG ENGO : encyclopedie du mvett ( 09 Octobre 2013 09H57)
Bonne initiative
  mba meye : encouragement ( 06 Mars 2011 19H08)
bravo ce livre explique bien l'origine des fangs
  sephalofe ndongo : mythes ( 29 Décembre 2010 15H07)
salut exusez moi mais je ne suis pa satisfait.
  Yedidya : ( 11 Décembre 2010 08H04)
article tres biyoghien...
Avez vous l'email de Grégloire Biyogho?
Il est mon mentor. Je suis celui qui devait le remplacer: Narcisse Yedidya Ndong.
  ESSOMBA AMBANI : HEUREUSE ( 29 Novembre 2010 21H30)
JE SUIS HEUREUSE QUE UNE PERSONNE AIT PRIS L INITIATIVE DE NOUS AIDER A COMPRENDRE NOTRE ORIGINE
  Grégoire Biyogo : contact donné à mes lecteurs ( 06 Décembre 2009 21H00)
Qu'il me soit d'abord permis de remercier Afrikara qui constitue une Tribune dont l'idéal paraît s'attacher à l'exigence du progrès des sciences. D'av [lire la suite]
  eyang ascofare fatoumata : ( 24 Novembre 2009 20H01)
bonjour svp pourriez vous me communiquer le contact du professeur biyogo gregoire c'est tres tres important merci
  thierry okoume nzoghe : m'vett ( 23 Juin 2009 14H51)
Il n'y a que par la voie de l'initiation au m'vett qu'on peut comprendre le m'vettcar il y a le signifiant et le signifié dont la teneur releve de l' [lire la suite]
  Mpala Mbabula Louis : contact avec Grégoire Biyoyo ( 16 Juin 2009 16H08)
Je suis Prof à l'Université de Lubumbashi en RDCONGO.je suis philosophe de formation et de métier.Biyoyo et son cllaborateur viennent de publier un li [lire la suite]
  Franck Tucker Ebang Toung Mve : ( 21 Avril 2009 01H41)
I believe this is a book that needs to be read by all.
»Ajouter votre commentaire«
»Voir tous les commentaires «

Afrikara rend hommage au grand Homme qu'était Aimé Césaire. Que représentait pour vous Aimé Césaire?
L'un des pères fondateurs de la négritude
l'un des plus grands poètes du XXe siècle
un homme d'action, un militant, défenseur de l'identité nègre
un "éveilleur de conscience" de l'identité Noire
un pont entre les Antilles et la mère Afrique
l'homme politique le plus emblematique de la Martinique
Un homme debout, un Négre avec N majuscule
Autre
 

 Résultats

 Liste des sondages

Encyclopédie du Mvett de Grégoire Biyogo : La quête d’Immortalité et du logos solaire des Ekang, les Fang Anciens 
19/12/2003

Donné pour conte, récit imaginaire, mythe poétique, le Mvett trouve sous le canon du philosophe, historien, philologue, et érudit du genre, Grégoire Biyogo, un sens caché délivré par une herméneutique rigoureuse et documentée : la quête irrépressible d’Immortalité, le rêve musicale de la cité solaire, la lutte contre la dégradation du monde.

Grégoire Biyogo, éminent universitaire, initié à la connaissance secrète des Fang -Gabon-, pris lui même dans le rêve cataleptique de l’objet de ses investigations profondes et méthodiques, le Mvett, entend rendre au Mvett toute sa dimension solaire, en faisant science. Parti de la rupture épistémologique de Cheikh Anta Diop qui creuse le continuum spatio-temporel et culturel entre l’Egypte antique et l’Afrique noire et vice versa, Biyogo met en branle tous les instruments théoriques dont il a besoin pour retrouver l’essence cachée du Mvett. Histoire, philologie, anthropologie, sont convoqués pour pousser la pluridisciplinarité jusqu’au seuil de l’interdisciplinarité.

Le Mvett, cette poésie infinie qui conte l’histoire d’un peuple avide d’Immortalité, en lutte perpétuelle contre lui-même, sa propre dégradation, son rapport aux dieux, son projet de logos solaire, est l’apanage d’un peuple. Les Anciens Fang, les Ekang, littéralement peuple de la lettre, peuple de lettrés. Son œkoumène pré-migratoire est traqué par l’auteur, qui accompagne sa longue marche crabe -Dulu Kara- du Haut Nil à l’Afrique centrale. Au passage, les théories des africanistes relatives à l’origine des Fangs et Pahouins, peuple Bantu, vacillent sérieusement.

Ayant pris la mesure historique de la localisation originelle des Ekang, Biyogo enquête sur leurs sciences, leurs savoir, le cuivre qui semble être leur invention ou tout au moins le maîtrisent-ils de longue date. Il en arrive à l’apparition de la harpe cithare, instrument support de l’exercice de la poétique et de la musicalité du Mvett. Ce rêve à demi éveillé qui parle de l’à-venir en contant le passé, les miracles et le génie créateur qui sauve les Ekang du péril, ruses, forces, invulnérabilité et interventions des dieux rythment la poésie de Biyogo. Il fait science sans oublier l’essence, ni la plastique même du Mvett.

Le va-et-vient entre histoire passée et présent non encore advenu mais déjà musicalisé est une poésie scénarisée et rituellement ordonnancée, c’est le Mvett formel. En son intérieur, il n’est question que d’éternité, de conquête du logos solaire, de cette vérité qu’il faut trouver ailleurs, par le sommeil cataleptique de l’initié répétant le coma profond de l’être à l’origine du tout, Eyo. Imité lui-même par le prophète et commencement du Mvett, Oyone Ada.

Créativité, recherche d’invulnérabilité, audace et décloisonnement du monde des Mortels de celui des Immortels, sacrilège purificateur, voilà quelques thèmes que Biyogo déconstruit et reconstruit emporté par son élan réformateur et du monde et du Mvett comme institution d’élévation au besoin par la contestation…

Biyogo ne fait pas mystère d’une démarche épistémologique forte, la Mvettologie, le creuset de la grande réforme du monde enfin revenu au culte atonien, voué à la lumière, à la connaissance pure. Cet objectif honorable risque parfois d’être d’accès difficile, interdisciplinarité, néologismes, complexité et structuration du texte jouant comme un atout sur le fond mais peut-être pas sur la forme.

Encyclopédie du Mvett. Tome 1 : Du Haut Nil en Afrique centrale. Le rêve musical et poétique des Fang Anciens…., Grégoire Biyogo. Menaibuc, 2002

Akam Akamayong

Commentez cet article
  Nom*   
  E-mail :  
  Sujet :  
   
  Message*  
   
  Votre humeur  
Neutre Idée Question Etonné(e)
Trop drôle Mort(e) de rire Content(e) Clin d'oeil
Attristé(e) Pas content Triste Confus
Dubitatif Cool(e) Honteux Surpris(e)
abo

 
  Copyright © Afrikara.com . Tous droits réservés. R&eacute;alisation <a href="http://www.sakini.com" target="_blank" alt="Toute la Martinique" class="menu">SaKiNi.Com &reg;</a>