<tr bgcolor="#872B06"> <td>&nbsp;</td> <td height="25" bgcolor="#872B06" class="menu"><div align="left">La chorale</div></td> <td height="25" bgcolor="#872B06"><img src="http://www.afrikara.com/Images/ic_chorale.gif" width="29" height="15"></td> </tr>
ACCUEIL
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
 
abosolo.com
Histoire sur Afrikara
Les derniers commentaires
  ywCp0foHKz : H7oyM4iDytR ( 21 Juillet 2016 16H57)
If inamorftion were soccer, this would be a goooooal!
  Roland : ( 04 Avril 2016 18H38)
e suis Roland DUCOSS. Il y a de cela 2 ans j'étais un homme malheureux et malchanceux.
J'avais divorcé avec ma femme il y a long temps pourtant je l' [lire la suite]
  Emmanuel : ( 04 Avril 2016 18H32)
je m appelle Emmanuel sacha
je suis canadien d origine
il y avait un moment je vivais une vie de misère
j'ai perdu père et mèreje m appelle Emmanue [lire la suite]
  grand marabout : ( 04 Novembre 2015 12H58)
FAIRE UN PACTE AVEC LA SIRENE DES EAUX

Nul ne peut prospérer, réussir sur cette terre sans le pouvoir des Sciences Occultes ou être assisté spiritu [lire la suite]
  grand marabout : ( 04 Novembre 2015 12H53)
A VOTRE ATTENTION

Bonjour a tous, je fais cette annonces et cet témoignage, parce que j'ai eu des problèmes dans ma vie mais, j'ai eu la solution a [lire la suite]
  taba theodor : apparution physique des sirenes. ( 11 Mars 2015 18H01)
les sirenes prenent des physiques n'importe quelles humaines ,animaux maisessentiellement aux peuples ou aux hommes avec lesquels le pacte est signee [lire la suite]
  QzQUBLqWAioWmh : euPraVtzk ( 04 Octobre 2012 11H09)
Noelle, I LOVED THIS! We are crashing in Nashvegas as well! My story is a bit diffnreet empty nesters and my hubby is going for his dream while I am [lire la suite]
  ROUAMBA W.GUSTAVE : AUX ESPRITS DE LA LUMIERE MAMYWATA ( 10 Novembre 2010 18H51)
JE VOUDRAI ENTRE EN CONTACT AVEC LA SIRENE DES EAUX
  ROUAMBA W.GUSTAVE : JE VEUX ENTRE EN CONTACTE AVEC MAMYWATA ( 01 Novembre 2010 20H24)
JE VOUDRAIS AVOIR UNE SIRENE MER POUR MOI,MOI POUR ELLE
  rabbiafrica : vierge noire ( 12 Janvier 2008 14H05)
les theorie les plus folles veulent changer la civilisaton .la culture africaine.c est impossible .meme pour l histoire des prophetes vies et parcours [lire la suite]
»Ajouter votre commentaire«
»Voir tous les commentaires «

Afrikara rend hommage au grand Homme qu'était Aimé Césaire. Que représentait pour vous Aimé Césaire?
L'un des pères fondateurs de la négritude
l'un des plus grands poètes du XXe siècle
un homme d'action, un militant, défenseur de l'identité nègre
un "éveilleur de conscience" de l'identité Noire
un pont entre les Antilles et la mère Afrique
l'homme politique le plus emblematique de la Martinique
Un homme debout, un Négre avec N majuscule
Autre
 

 Résultats

 Liste des sondages

La Vierge noire de Candelaria : Entre vrai faux et tromperie touristico-religieuse 
05/08/2007

L’archipel des Canaries réputé très touristique a pour attraction particulière, pour de bonnes et peut-être moins bonnes raisons, mais entre autres «produits» locaux singulièrement accrocheurs, la vierge de Candelaria, madone trônant dans une basilique impeccablement tenue de la côte orientale de l’île de Tenerife, peuplée de 800 000 habitants.

Cette vierge et son petit Jésus porté à la main sont de teint dit «mate», brun, noir plus simplement. Un chromatisme qui, pas si courant que cela mais pas d’exceptionnel paradoxalement si on suppose que Jésus et sa mère incarnés en humains devaient avoir une apparence physique chacun, a placé les croyants et leurs contradicteurs en position délicate. Le message sous-jacent du christianisme tendait-il à graver par des faits relevant de l’intervention divine directe, l’universalité de la religion catholique ? Ou alors plus embarrassés les ouailles préfèrent-elles abdiquer toute réflexion et plaider l’aveuglement salutaire de la foi dans les voies impénétrables du Sauveur.

 

L’historiographie jusqu’ici retenue n’est pas de la meilleure limpidité en faveur du statut de cette vierge noire. Certes le Pape Clément VIII proclame patronne des îles Canaries la vierge de Candelaria en 1599, jouant crânement du privilège de «compétence universelle» que l’église lui reconnut sans en référer ne serait-ce que pour formalité au dit univers… En effet dès 1526 la statue avait été placée dans le sanctuaire construit par le second gouverneur colonial de l’île, Pedro Fernandez de Lugo, dans la nouvelle Basilique.

 

Malheur ! En 1826 une inondation ravagea l’île et la statue de la vierge noire de Candelaria «disparut» avec ou dans les eaux, … ou ailleurs qui sait. Les Dominicains se chargeront de faire faire une «copie» de la statue disparue par un sculpteur de Tenerife, Fernando Estévanez en 1827. C’est en définitive, en principe cette statue que les touristes vont admirer en masse et auprès de laquelle se recueillent chrétiens et mortels respectueux des mystères des très Hauts.

 

Pourtant il y a plus qu’un hic dans cette fabuleuse histoire de la vierge noire susceptible de réconcilier christianisme leucoderme et couleurs damnés des Mélanodermes. D’une part il n’y a jamais eu de vierge noire mais essentiellement une statue dite de la vierge de Candelaria (Chandeleur). Il y a pire s’il on oserait dire.

 

L’image communément appelée vierge de Candelaria est une statue antérieure à la période des conquêtes chrétiennes sur une île qui a probablement été originellement constituée par des Nord-africains -Berbères pensent t-on- dans l’antiquité. Les raisons de cette migration sont discutées par les spécialistes, migration forcée liée à l’impérialisme romain, déplacements volontaires de populations africaines, etc., le tout ayant vraisemblablement eut lieu autour du Ve siècle avant l’ère chrétienne.

 

A la fin du XIVe siècle chrétien, fin 1392 semblerait-il, le peuple dit autochtone (?) et non chrétien de l’île de Tenerife, représenté aujourd’hui blanc et aux longs cheveux, les Guanches, aurait découvert la statue qui deviendrait plus d’un siècle plus tard la fameuse vierge de Candelaria, dénommée ainsi par ceux qui ne l’avaient pas «découverte»…

Les versions entourant la «découverte» ou la rencontre mystérieuse ne sont pas toujours unanimes. Pour certains la vierge, entendons la madone, serait «apparue» aux autochtones sur les côtes de la vallée de Guimar, principauté indépendante de l’île. D’autres auteurs pensent que la vierge (statue aux pouvoirs surnaturels) aurait plutôt été trouvée dans une grotte. Toujours est-il que pour tous, ce sont bien les Guanches autochtones de Tenerife, deux bergers, qui les premiers rencontrèrent, dans des circonstances miraculeuses selon le moine dominicain Fray Alonzo Espinosa, la statue d’une femme au teint noir sur le rivage, statue qu’ils nommèrent plus tard au vu de ses miracles Chaxiraxi, la «Maîtresse du Monde».

S’il ne s’était agi d’une apparition, on aurait pu imaginer qu’ils la fabriquèrent eux-mêmes, comme un totem ou un fétiche, ce qui ne serait pas moins proche des croyances préchrétiennes qui étaient les leurs, ou encore que cette Chaxiraxi aurait pu être l’équivalent africain et afro-brésilien d’un culte de Mamywata, divinité protectrice vivant dans l’eau, très répandue sous diverses appellations et ritualisations chez les peuples marins ou vivant au bord des mers, fleuves, ... Naturellement il ne s’agit ici que d’un rapprochement de cultes dans un imaginaire africain et non eurocentriste chrétien, sans prétention explicative scientifique dénudée de faits empiriques suffisants.

 

 

Voilà donc comment, un objet sacré représentant une divinité d’un peuple non chrétien, les Guanches de l’île des Canaries à Tenerife, sera récupéré plus d’un siècle plus tard après les conquêtes et exterminations espagnoles sur l’archipel, et convertit en vierge de Candelaria noire, vénérée et faite patronne de l’île par le pape. Une «madone» arrachée à ceux à qui elle fut apparue comme une puissance surnaturelle bienfaitrice, et qui longtemps lui vouèrent culte et firent de nombreuses et convoitées offrandes !

 

Attraction touristique, ce qui ne nuit pas, cette vierge qui est en fait une statue préchrétienne colonisée par l’imaginaire religieux des conquistadores est aussi une occultation des cultures qui ont précédé la présence européenne malgré les matériaux archéologiques qui attestent de civilisations indigènes industrieuses : poteries, travail du bois, des os, de la pierre en absence de métaux sur l’île. Les peuples préchrétiens ici connaissaient la croyance en un Dieu unique ou en un couple divin, qu’ils invoquaient surtout pour des occasions importantes comme le besoin d’eau, de pluies, ... On a retrouvé des représentations anthropomorphes ou zoomorphes d’idoles, esprits et divinités à l’instar de plusieurs civilisations antiques. Les historiens attestent de la pratique de l’enterrement et aussi dans certains cas de la momification. Il n’y a, à priori aucune raison de retirer d’autorité aux Guanches la paternité de cette statue de Chaxiraxi, Mamywata ou déesse bienfaitrice ou toute autre divinité faisant sens dans leur imaginaire culturel et spirituel endogène. Chaxiraxi aurait peut-être survécu s’il n’y avait eu le XVe siècle et six siècles plus tard une économie du tourisme prospère qui accueille chaque année environ 12 millions de visiteurs pour moins d’un million d’habitants dans l’archipel. Cela vaut bien quelques oublis savamment entretenus, d’autant plus que la «copie» de la Chaxiraxi des Guanches est partout considérée comme de «style gothique», voire comme une sculpture de templiers !

Z

Commentez cet article
  Nom*   
  E-mail :  
  Sujet :  
   
  Message*  
   
  Votre humeur  
Neutre Idée Question Etonné(e)
Trop drôle Mort(e) de rire Content(e) Clin d'oeil
Attristé(e) Pas content Triste Confus
Dubitatif Cool(e) Honteux Surpris(e)
abo

 
  Copyright © Afrikara.com . Tous droits réservés. R&eacute;alisation <a href="http://www.sakini.com" target="_blank" alt="Toute la Martinique" class="menu">SaKiNi.Com &reg;</a>