<tr bgcolor="#872B06"> <td>&nbsp;</td> <td height="25" bgcolor="#872B06" class="menu"><div align="left">La chorale</div></td> <td height="25" bgcolor="#872B06"><img src="http://www.afrikara.com/Images/ic_chorale.gif" width="29" height="15"></td> </tr>
ACCUEIL
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
 
abosolo.com
Société & Politique sur Afrikara
Les derniers commentaires
  aZrJYTBJz : R5ec7hPaMkZ ( 12 Mars 2017 09H26)
benım sıkayetımıde okursanız cok sevınırım ben yemek yemekten korkuyorum kılolu ve yemeklerı cok yıyen bırısıydım sonra bır gun doner [lire la suite]
  lucie : ( 09 Mars 2016 20H24)
témoignage du retour affectif de mon ex
Bonjour !
Je vis au canada et Cela fait 8 mois maintenant que ça n’allait plus bien avec mon mari car je sou [lire la suite]
  Seku Mazanza : ( 18 Janvier 2009 23H01)
Eric tu es soit un blanc raciste soit un bounty!
Tout le monde sait pertinemment les crimes qu'on commis les "Afrikaners" sur la population Azanienne [lire la suite]
  Eric : Clichés, vous avez dit clichés ? ( 17 Janvier 2009 19H25)
Honnêtement, des noirs qui traitent des blancs de tortionnaires, ça laisse songeur...

Vous résumez la présence des blancs en Afrique du Sud à de la [lire la suite]
  lePrussien : ..à quand le même article.. ( 28 Mai 2008 18H58)
..et alors on se degonfle? A quand le même article sur les violances des afrikaner black sur les pauvre ex-rhodesien? Chacun a ce qui merite?
  africa : Retour aux années 60 ! ( 04 Avril 2008 22H49)
C´est Charles De Gaulle qui -entre 1967 et 1968 s´est lié d´amitié avec Pieter Botha pour fournir á l´Afrique du Sud (coté blanc s´entend )chars d´ass [lire la suite]
  Nanto : Afrique du sud. ( 22 Janvier 2008 19H44)
La criminalite' en afrique du sud est l'une
des plus elevee du monde. Il faut retablir la
peine capitale avant tout autre chose.
  dirtyfighter : ( 12 Janvier 2008 01H36)
J'espère qu'avec des propos pareils; tu n'as pas écrit cet article le cul posé sur ton siège Akam Akamayong.
  Doudasse : ( 28 Décembre 2007 22H04)
Moi je suis d'avis pour chasser tous ces pilleurs d'afrique car de toute façon ils n'ont que du mepris pour la diaspora africaine presente en france. [lire la suite]
  Nogo : ( 24 Décembre 2007 20H42)
A vrai dire, j'ai été scandalisé par ce reportage purement raciste, mais ce n'est pas une surprise parce que ce n'est pas une première de la part de F [lire la suite]
»Ajouter votre commentaire«
»Voir tous les commentaires «

Afrikara rend hommage au grand Homme qu'était Aimé Césaire. Que représentait pour vous Aimé Césaire?
L'un des pères fondateurs de la négritude
l'un des plus grands poètes du XXe siècle
un homme d'action, un militant, défenseur de l'identité nègre
un "éveilleur de conscience" de l'identité Noire
un pont entre les Antilles et la mère Afrique
l'homme politique le plus emblematique de la Martinique
Un homme debout, un Négre avec N majuscule
Autre
 

 Résultats

 Liste des sondages

Afrique du Sud : L’Autodéfense chez les Blancs, reportage raciste au journal de France 2 
22/12/2007

Jeudi 20 décembre 2007, le journal télévisé de 20 heures, présenté par David Pujadas a donné l’occasion au journaliste et à la chaîne publique d’étaler ses élans colonostalgiques par rapport au régime d’Apartheid qui a sévi en Afrique du sud des décennies durant.

Intitulé «Afrique du Sud : L’Autodéfense chez les Blancs», le sujet démarré à 20h19mn07, d’une durée d’un peu plus de 2 minutes allait instruire le procès du rêve de la nation arc-en-ciel, de ses «ratés» d’une façon aussi déséquilibrée, expéditive que racialement orientée.

Prenant appui sur un groupuscule de Blancs s’exerçant au tir et à l’autodéfense, le sujet n’a donné la parole qu’à ceux qui regrettait l’ancien régime au moins pour son ordre [?], des Blancs. Des personnes disant craindre la criminalité en Afrique du Sud, se montrant apeurées, s’affirmant recluses, ont fait bander l’audimat sur un public frénétiquement tanné dans le même sens du préjugé ces temps derniers. L’accroche suprême annonçait l’apocalypse, 1 millions de Sud-Africains Blancs qui auraient quitté le pays depuis la démocratie… Fuir la démocratie quand on est un Blanc, ex-privilégié ou tortionnaire en Afrique devient une vertu sur le service public français !

 

Le sujet court et bricolé ment sans honte par omission en laissant supposer que la criminalité et la violence sont uniquement liés au changement de régime, celui qui a installé des Noirs au pouvoir politique … à la place des intouchables blancs. Aucun recul ne perturbe France 2 par l’intermédiaire de son présentateur vedette ni des chroniqueurs, et on laisse de côté le fait que la violence et la criminalité étaient déjà à un niveau très élevé pendant l’«âge d’or» de l’Apartheid.

 

La présentation de la criminalité laisse de plus entendre que seuls les Blancs en sont les victimes alors que qu’une minorité de ces crimes touches les Blancs. Gros comme un camion que tout journaliste normal aurait déniché, le contre argument de la mort de Lucky Dube, le rasta reggæ man sud-africain noir, un des plus célèbres en Afrique, assassiné en octobre 2007 à Johannesburg aurait aidé à tempérer les ardeurs des commentateurs épidermiques. Si tant est que le souci de la réalité factuelle les eut effleuré.

 

La population des fermiers est passée (aucun témoignage diffusé), ou s’est faite passer pour sinistrée, traquée dans cette chasse au Blanc qui ne dit pas son nom. Aucun chiffre officiel ni officieux. Des anecdotes racistes en lieu et place de journalisme, de restauration de faits sur foi d’éléments les plus solides possibles, en attirant l’attention sur les doutes, les limites de l’art. Rien de tout cela, on ne doute pas du penchant des Noirs au crime, en l’espèce pour casser du Blanc par pure jalousie. Que fait l’Onu, et Bush il dormirait peut-être ?

La vérité est que selon les chiffres gouvernementaux repris par une coalition de partis proches des fermiers blancs réclamant le retour à la peine de mort abolie par le pouvoir Mandela, il y a entre 18 000 et 20 000 meurtres chaque année en Afrique du sud. La tendance serait plutôt revenue aux 18 000 en 2005 comparativement aux 21 000 de 2002.

L’agence IPS [12.06.06] de Johannesburg rapportait les propos de Pieter Uys porte-parole du Freedom Front Plus, coalition de  partis nostalgiques et hégémoniques Afrikaner : «Au cours des cinq dernières années, nous avons eu 4 126 attaques contre des fermes ; 562 fermiers (blancs) ont été tués». Or sur la base des 18 000 assassinats annuels pris en considération par Uys, cela fait à peine 0,62% de meurtres (sur cinq ans) qui concerneraient les fermiers blancs. Il était en effet urgent de leur consacrer exclusivement un reportage au 20 heures de France 2, en heure d’écoute maximale, sans contradiction ni Noirs parasites, la majorité la plus durement frappée par les meurtres et violences.

 

La question des fermiers expédiée sous le chapitre poussif, implicite d’une jalousie imaginaire et atavique de Noirs salivant devant la richesse de ces Blancs qui se lèvent tôt et travaillent durs, évitant lubricité et répétition des cycles de la nature …, méritait un regard un tant soi peu plus professionnel. Les fermiers blancs descendent des colons qui ont constitué la colonie d’Afrique du Sud et qui ont fourni les appuis, cadres humains et financiers à l’Apartheid dont ils furent les bénéficiaires en premier. «Leurs» possessions par conséquent sont issues directement ou indirectement de ces expropriations et accaparements coloniaux. C’est pour cela que toute guerre de libération se fonde sur la répartition juste des terres, la fameuse réforme agraire que tous les pays occidentaux et hégémoniques font systématiquement échouer dans les procès de décolonisation. La promesse de démocratie, la fin de l’Apartheid, c’est en priorité la politisation de l’accès aux ressources publiques pour tous, Blancs et Noirs. Or la réforme agraire traîne en Afrique du Sud et le chômage fait des ravages chez les jeunes. Ce ne serait que légitime que les Sud-Africains noirs fassent pression pour obtenir une redistribution des terres équitable, et leur impatience plus de dix ans après l’avènement de la nouvelle république ne pourrait être considérée comme excessive. N’en déplaise à la chaîne publique française si attachée aux droits des Blancs en Afrique et à la défense, armes aux poings, de leur trésor de guerre coloniale.

  

 

Voir le journal de 20 heures du 20.12.07 : http://jt.france2.fr/20h/index-fr.php?jt=1

Akam Akamayong

Commentez cet article
  Nom*   
  E-mail :  
  Sujet :  
   
  Message*  
   
  Votre humeur  
Neutre Idée Question Etonné(e)
Trop drôle Mort(e) de rire Content(e) Clin d'oeil
Attristé(e) Pas content Triste Confus
Dubitatif Cool(e) Honteux Surpris(e)
abo

 
  Copyright © Afrikara.com . Tous droits réservés. R&eacute;alisation <a href="http://www.sakini.com" target="_blank" alt="Toute la Martinique" class="menu">SaKiNi.Com &reg;</a>